Le poids de la loi contre l'obésité

(30-Mar) Le député socialiste de Paris, Jean-Marie Le Guen, dépose mardi à l'Assemblée une proposition de loi contre "l'épidémie de l'obésité". Le texte, qui comporte 33 articles, vise à faire diminuer drastiquement le nombre de personnes atteintes d'obésité. En France, elles seraient déjà 5,5 millions. 14,4 millions sont en surpoids. Entre 1997 et 2003, la population française a pris en moyenne 1,7 kg. Aux Etats-Unis, ce fléau a déjà pour conséquence de faire diminuer l'espérance de vie.

Parmi les mesures préconisées par la loi, l'instauration d'une demi-heure d'exercice physique quotidienne pour chaque enfant scolarisé, l'installation d'une fontaine d'eau et gratuite dans chaque école, la surveillance annuelle de la corpulence des enfants,…

"Produits nocifs"

Le texte prévoit encore l'instauration d'un haut Comité de lutte contre l'obésité chargé de s'assurer que les produits alimentaires respectent bien les normes définies en matières de sucres, graisses et sel. Les produits devront être munis d'étiquettes plus lisibles concernant leur composition et, surtout, leurs calories. Jean-Marie Le Guen promet même des sanctions aux fabricants qui dépasseraient les limites : interdiction de pub à la télé ou, à tout le moins, avertissement au consommateur.

Le député dénonce l'obésité comme une maladie de la pauvreté et demande que le débat soit posé en termes économiques. Il déplore que les fruits et légumes soient aussi chers quand les produits les moins sains sont bon marché. "J'ai des scrupules à demander à chacun des efforts pour la Sécurité sociale quand l'industrie agroalimentaire, elle, met sans scrupules en vente des produits dont elle sait qu'ils sont nocifs à long terme pour la santé", explique l'élu au parisien de mardi.


 

THE HEALTH NEWS 2016